Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Sporting club de Bastia : Le collectif des 10 repreneurs renonce
1 photo disponible

Sporting club de Bastia : Le collectif des 10 repreneurs renonce


Calvi

Par

Le 11 Août 2017


"Les épilogues ne sont jamais les meilleurs moments dans les aventures, et voici que nous venons d’en vivre deux, coup sur coup, particulièrement douloureux. Après celui de l’échec de notre tentative de sauvetage du Sporting Club de Bastia en L2, nous voilà contraints de renoncer au projet de reprise de l’association pour les mêmes raisons : le manque de volonté sérieuse de passer la main et l’absence de sincérité des dirigeants sur la situation réelle du Club.

En ce triste moment, nos pensées vont bien sûr aux joueurs, aux salariés et à leurs familles ; elles vont également aux supporters et à toutes celles et ceux qui ont espéré, avec nous, comme nous, dans les semaines qui viennent de s’égrener... un renversement de situation, puis une décision clémente des instances supérieures du Sport et du Football, et enfin un sauvetage possible de la section amateur.

Que s’est-il donc passé ?

Tout d’abord pour la L2, alors que notre dossier était solide et crédible tant au plan sportif qu’humain, et surtout financier, avec un apport en capital non réversible de 500 000 € chacun, un dossier construit en urgence mais avec des ambitions sérieuses, malgré la qualité de nos arguments, nous n’avons pas été entendus.

Pour avoir vécu intensément le dossier de l’intérieur, nous devons dire qu’il ne lui a manqué qu’une seule chose : du temps, du temps de présentation, d’échange et de négociation avec les instances.

Il faut être clair, notre projet n’a pas eu sa chance, car nous avons été poussés par l’inertie de l’équipe sortante à le présenter en dehors des délais qui auraient permis sa validation.

Nous sommes intimement convaincus, et cela nous a été confirmé à plusieurs reprises, le même dossier présenté à la DNCG, seulement quelques semaines avant le CNOSF, aurait sans aucun doute permis de sauver la situation pourtant plombée par un passif de 20 M€, le Club en L2, et les emplois des salariés.

Malgré notre amertume et notre engagement initial de ne proposer qu’un plan unique pour la L2, l’amour du Club et les péripéties nous ont conduits à réviser notre première position de travail et à étudier le sauvetage du club en N3.

Nous étions prêts, toujours dans la composition et la configuration de l’équipe initiale des repreneurs, à apporter nos compétences et nos moyens, ainsi que 100 000 € chacun pour renflouer et relancer l’association, la section amateur, avec son palmarès illustre, et nourrir des ambitions rapides de retour à l’élite.

Malheureusement, comme la section professionnelle, la section amateur, après un rapide audit s’est avérée dans une situation catastrophique, bien loin des annonces rassurantes, avec près de 1 M€ de dettes et de pertes, et de la nécessité de financer un plan de restructuration et de licenciements.

Il faut s’y résoudre ! Nous étions en réalité en situation de vaines tentatives devant un château de cartes dont l’effondrement, outre ses conséquences sportives, humaines et économiques, va sans aucun doute, provoquer une onde de choc d’une ampleur insoupçonnée.

Devant une telle catastrophe, un tel gâchis, viendra bientôt le temps de l’analyse des responsabilités, ce temps est attendu très rapidement par tous les supporters et tous les amoureux du Club, il est nécessaire et indispensable, mais ce ne sera ni notre rôle, ni notre motivation.

Nous tenons simplement à remercier toutes celles et ceux qui se sont manifestés, qui ont aidé, participé, puis ont soutenu notre démarche et notre travail au cours des dernières semaines.

Avec beaucoup de tristesse, nous retournons dès aujourd’hui, comme nous en sommes sortis, chacun de notre côté, à nos vies professionnelles et personnelles, en conservant bien entendu notre plus grande vigilance sur les suites qui seront réservées au dossier par les différentes instances judiciaires.

En même temps que notre passion pour le club nous conservons également notre droit de nous manifester à nouveau si à l’avenir les conditions le permettent sérieusement et réellement."

 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Lisula : Trasmissione ecoludica per i zitelli

Le 23 Février 2018

zitelli iscritti à l'accogliu di i minori intercumunale di u CIAS di Lisula Balagna, anu prisentatu eri mane à a scola di Lisula, un travagliu annant'à i frazi attraversu un filmettu è un bellu ricettore per u scumparitimentu fattu da per elli .
 

Radio Calvi Rugby à Furiani avec France-Italie : Ce ne sera pas la première fois...

Le 23 Février 2018

France-Italie du tournoi des 6 Nations féminin, qui se déroulera ce samedi à 21 heures sur le stade Armand-Cesari, marque le retour du rugby à Furiani. Le ballon ovale a fait en effet de nombreuse incursions sur la pelouse où le football corse a écrit quelques-unes de ses plus belles pages.
 

Radio Calvi Le doyen de Zilia, Francescu Santelli nous a quittés dans sa 105e année

Le 23 Février 2018

Le petit village de Zilia pleure le décès de son doyen Francescu Sabtelli décédé à l'âge de 104 ans, entouré de l'affection des siens. Ses obsèques ont été célébrées jeudi matin en présence d'une foule nombreuse
 

Radio Calvi Joseph Pucci devient le nouveau président du syndicat d’énergie de Corse-du-Sud

Le 23 Février 2018

Seul candidat en lice, le maire de Viggianello et conseiller territorial de Pè a Corsica, Joseph Pucci, a été élu, sans surprise, président du syndicat d’électrification de la Corse du Sud (SDE2A). Les 192 maires inscrits au syndicat et 8 conseillers territoriaux étaient appelés à voter jeudi matin au Palais des congrès d’Ajaccio. 147 se sont prononcés en sa faveur contre 20 bulletins blancs et 7 nuls. Joseph Pucci succède à Jean-Jacques Panunzi à qui il a rendu hommage avant de décliner ses priorités et les enjeux.
 

Radio Calvi Nanette Maupertuis : « C’est, dans le contexte européen, une chance de rencontrer la vice-présidence de la Bulgarie »

Le 23 Février 2018

Une délégation corse, composée du président de l’Exécutif Gilles Simeoni, de la conseillère exécutive Nanette Maupertuis, du député Jean-Félix Acquaviva, de la directrice de la culture Andrée Grimaldi, et de la responsable des filières agricoles de l’ODARC Marie-Pierre Bianchini, s’est rendue mardi à Sofia en Bulgarie. Un déplacement, à la fois, culturel, diplomatique et promotionnel. Une seule journée intense de rencontres qui est tombée à pic au moment où la Bulgarie assure la Présidence de l'Union européenne (UE) pendant six mois et où se décide la politique de cohésion 2020-2026. Deux entretiens avec la Vice-Présidente, Iliana Iotova, et la Vice-Premier Ministre en charge de la présidence européenne, Liliana Pavlova, ont été l’occasion pour l’Exécutif corse de plaider, comme il l’avait fait l’an dernier à Malte, la nécessité d’une politique européenne prenant en compte les contraintes de l'insularité, les besoins des îles et des régions montagneuses. Des enjeux exposés, pour Corse Net Infos, par Nanette Maupertuis, en charge notamment des affaires européennes, membre du Comité des régions et présidente de l’Agence de tourisme de la Corse (ATC).
 

Radio Calvi
Autres actualités :