Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Corti : Umagiu sinceru à Edmond Simeoni
1 photo disponible

Corti : Umagiu sinceru à Edmond Simeoni


Calvi

Par

Le 27 Mars 2019


Trè mesi fà, si spense Edmond Simeoni. Omu d'influenza pulitica pupulare è di pace militante era dinò un omu d'avanguardia. Babbu di a patria oghjinca per certi, avarà lasciatu in ogni mente, una stampa irrimuvevula.

Per rendeli un umagiu particulare, l'università di Corsica hà invitatu tutti quelli chì vulianu participà, à una serata di memoria.

Jacques Thiers, Andria Fazi, Jacqueline Bosseur-Acquaviva è altri intervinente, anu pigliatu à tornu a parola per ramintà qual'era Edmond Simeoni.

1975, Aleria, prima vera azzione putente di lotta è di ribellione di pettu à u statu francese. Imprigiunamentu è à a so surtita, criazione di L'Unione di u Populu Corsu. Criazione di u FLNC, quella di l'Assemblea di Corsica in 1982, è 33 anni dopu, l'intrata in maiurità di i naziunalisti.

"Una legende per ogni militantu di a so famiglia pulitica mentre un mezu seculu" dicerà Andria Fazi.

A so battaglia dinò per l'università di Corsica, per a so lingua è a so cultura.

"Ghjera un amicu, à sensu pienu. Una persona ch'avia amicizia per l'umanità. Ùn l'aghju mai vistu una mischineria. Un affaru tremendu dinò, un l'aghju mai vistu un oncia di viulenza. Ghjera per a pace, per u discorsu. Grazie o Edmond, per mè è per ciò c'hè no simu. Chì s'aghju scupertu a ricchezza di a mo lingua è di a mo cultura è grazi'à ellu" affideghje Jacques Thiers.

" Mossa pulitica di l'annata sessanta, frà altri cumbatti, c'era a criazione di l'università di Corsica. Ghjera per Edmond l'istituzione è l'emancipazione di a cunniscenza per a Corsica" pricizarà dinò Alain di Meglio.

Nanzu di lascià a piazza à i canti è puesie, Max Simeoni, u so fratellu, hà compiu issu mumentu di spartera. " A ringraziavvi d'esse quì. [...] Vogliu mette l'accentu annant'à calcosa chì mi pare forte ! Cum’aghju perpiciputu u viotu di a Corsica quandu vultava in vacanze mentre i mo studii. Era atteritu. [...]. Aghju cuminciatu à milità è fundatu i primi muvimenti. Edmond, quand'ellu pudia, vinia dinò ma ci punia digià prublemi, chì era talmentu impitosu. Era apartu à tuttu è stacciaminà tuttu".

Un umagiu resu in prisenza di a sa famiglia è amichi è chì s'hè compiu in Giru à unu spuntinu.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Coup d'envoi de "Natale in Calvi"

Le 06 Décembre 2019

Le coup d'envoi de "Natale in Calvi" été donné symboliquement ce jeudi soir par le maire Ange Santini, entouré de plusieurs élus. Durant un mois, les visiteurs pourront s'adonner aux joies de la glisse avec la patinoire ou encore profiter du village de Noël avec ses chalets, sans oublier le Family Park dédié aux enfants

Radio Calvi Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, ne briguera pas un 7e mandat

Le 06 Décembre 2019

Joseph Emmanuelli, maire de Montegrossu, en Balagne, a décidé de passer la main. Il ne sera pas candidat aux prochaines élections municipales de Mars 2020

Radio Calvi Bastia : Les policiers sont, aussi, descendus dans la rue !

Le 06 Décembre 2019

Les policiers étaient également dans la rue ce jeudi. A l’appel des trois syndicats, Unité SGP Police, Unsa Police et Alliance Police Nationale, ils se sont rassemblés vers 13 heures devant le commissariat de Bastia afin de faire entendre leurs revendications.

Radio Calvi Blocage de la centrale de Lucciana : "l'énergie pour tous c'est notre combat"

Le 06 Décembre 2019

Ce jeudi 5 décembre, les agents de la centrale de Lucciana ont rejoint le mouvement de grève nationale contre la réforme des retraites. Ils manifestent également leur détresse face au projet "Hercule", proposé par le gouvernement en juin dernier. Une interruption de travail qui sera reconductible

Radio Calvi Des milliers de personnes dans les rues de Bastia contre la réforme des retraites

Le 06 Décembre 2019

Il y a fort longtemps que l’on n’avait plus vu autant de monde dans les rues de Bastia lors d’une manifestation : 3 500 personnes selon les forces de l'ordre, 5 000 selon les syndicats. De ce fait la manifestation qui devait débuter à 10 heures du Palais de justice n’a démarré qu’aux alentours de 10h30.

Radio Calvi
Autres actualités :