Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Salvini à Macron : « Napoléon, ouvre les ports corses aux migrants »
1 photo disponible

Salvini à Macron : « Napoléon, ouvre les ports corses aux migrants »


Calvi

Par

Le 26 Juillet 2019


C’est un éternel chjiama è rispondi entre le ministre de l’intérieur italien Matteo Salvini et le président de la République française Emmanuel Macron. Au centre de la « crise diplomatique » il y a toujours la questions de l’accueil de migrants. 

 

Dans une vidéo publiée sur la page Facebook de Salvini, le ministre transalpin ne mâche pas ses mots et en s’adressant à Macron en le tutoyant, il l’exhorte à ouvrir les ports corses et celui de Marseille aux migrants plutôt que de donner de leçons.

 

Tout a commencé il y a deux jours, quand Salvini a déserté une réunion informelle voulue par l’Elysée entre les 14 ministres européens de l'Intérieur.

 

À l’issue de la rencontre, Emmanuel Macron a attaqué Matteo Salvini pour son absence, déclarant son intention de proposer la réouverture de ports italiens pour accueillir les navires humanitaires des ONG en Europe.

 

À l'appui de sa thèse, il a réitéré le fait que les navires en péril devraient pouvoir accoster dans le port le plus proche, comme l'exigent les principes humanitaires et le droit maritime international.

 

La réponse, assez informelle, du vice-président du Conseil, Matteo Salvini n’a pas tardé à arriver. Dans un direct Facebook Salvini a déclaré « l'Italie a relevé la tête, elle ne prend pas des ordres »

 

Pour le secrétaire de la Ligue du Nord, la réunion à Paris avait été organisée à la hâte avec un préavis de quelques jours afin d'approuver la proposition d'Emmanuel Macron de faire de l'Italie le "camp de réfugiés" de l'Europe.

 

Et à ceux qui lui ont reproché son absence, il a rappelé qu'il était présent à la « vraie réunion » sur la question de migrants à Helsinki le week-end dernier.

 

Avec le ton sarcastique qui le distingue Matteo Salvini se demande si le locataire d’Elysée  se considère comme le nouveau Napoléon Bonaparte.

 

En ce qui concerne l'objet principal de la controverse, le ministre de l'Intérieur invite le président français à ouvrir ses ports en Corse et à Marseille, s'il exprime son intérêt à répondre aux besoins des navires des ONG. 

 

« Le document que Macron propose - a-t-il répété - ne sera jamais signé par l'Italie car les Italiens ne sont plus ni les dames de la société ni les esclaves de qui que ce soit.



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Soirée Fiume’Ziku Night, Samedi 15 Février au Domaine Alzipratu de Zilia

Le 14 Février 2020

La 2e édition de "Fiume'Ziku Night" au profit de l'Association Huntington Corse Maladies Neurodégénératrices (AHCMN) se déroulera le samedi 15 février à partir de 18h30 au Domaine Alzipratu à Zilia.

Radio Calvi Près de 500 personnes à Calvi pour l'inauguration et la présentation de la liste "Ensemble pour Calvi - Oghje pè dumane"

Le 14 Février 2020

C'est en présence d'une foule immense, estimée à près de 500 personnes, qu'a eu lieu ce jeudi soir à Calvi l'ouverture officielle de la permanence de la liste « Ensemble pour Calvi – Oghje pè dumane » conduite par le maire sortant Ange Santini. Une inauguration chargée d'émotion avec deux portraits des regrettés Jean-Toussaint Guglielmacci et Alain-Charles Astolfi dévoilés, avant la présentation de chacun des 31 candidats de la liste.

Radio Calvi Municipales : Éric Simoni dévoile la liste " Pè Bastia "

Le 14 Février 2020

Le docteur Eric Simoni et ses 42 colistiers se sont rassemblés jeudi soir à la salle des congrès du Théâtre de Bastia pour présenter leur démarche aux bastiais. Devant près de 300 personnes " Pè Bastia " a dévoilé les noms de la liste nationaliste.

Radio Calvi Municipales. Filippo De Carlo, candidat à Bastia dans le but de " créer un électrochoc"

Le 14 Février 2020

Filippo de Carlo, la tête de la liste "Bastia forza Nova", n'est pas le seul candidat à se présenter pour la première fois à Bastia, mais il est sans doute un visage peu connu de la politique "traditionnelle". Ce jeune restaurateur de 33 ans, qui mêne une campagne peu ordinaire, a décidé de se présenter à l'élection municipale de Bastia : "pour créer un électrochoc" auprès des tenants "d'une classe politique déconnectée".
Il veut rompre avec "un système archaïque aux pratiques hallucinantes" peu représentatif, selon lui, des citoyens.

Radio Calvi Bastia : nouveau rassemblement de protestation du collectif des infirmiers libéraux

Le 14 Février 2020

Le collectif des infirmiers libéraux corses s'est à nouveau rassemblé ce jeudi 13 février sur la place Saint Nicolas à Bastia pour protester contre la modification de leur convention avec la CPAM et la mise en place de bilans de soins infirmiers (BSI) à remplir en ligne.

Radio Calvi
Autres actualités :