Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Une classe de première littéraire du lycée Laetitia jury du prix Goncourt des lycéens 2018
1 photo disponible

Une classe de première littéraire du lycée Laetitia jury du prix Goncourt des lycéens 2018


Calvi

Par

Le 16 Octobre 2018


Créé en 1988 à l’initiative de la Fnac et du ministère de l’Education nationale, avec le soutien de l’Académie Goncourt le prix Goncourt des lycéens permet de faire découvrir aux élèves la littérature contemporaine et de susciter l’envie de lire.
Chaque année, plus de 2 000 lycéens y participent. Ils sont en charge d’élire une œuvre littéraire au sein de la sélection proposée par l’Académie Goncourt dans le cadre de la rentrée scolaire. Cinquante classes sont sélectionnées au niveau national. Les années passées le lycée de Sartène et le lycée Fesch avaient participé. Cette année c’est une trentaine d’élèves de première en section littéraire du lycée Laetitia Bonaparte qui fera office de jury de sélection. Nadja Mignon, leur professeur de Lettres, est en charge de l’encadrement.

« Nous avons une bonne dynamique mais la tâche est ardue. En effet, il faudra lire quinze ouvrages en deux mois. La Fnac nous a offert six séries des livres présélectionnés. Pour les aider dans leur entreprise, nous avons mis en place des ateliers de travail avec différents intervenants tels que nos professeurs d’histoire, de théâtre, d’anglais, de philosophie mais aussi nos documentalistes. Les élèves travaillent en petits groupes et s’initient à l’argumentation, la critique avec divers critères d’évaluation. Ils sont également amenés à alimenter le journal du Goncourt des lycéens en ligne avec des articles, des illustrations ou des vidéos ».
Si le personnel enseignant du lycée Laetitia est particulièrement impliqué des intervenants extérieurs le sont tout autant comme Jérôme Ferrari. Ce dernier est venu récemment à la rencontre des élèves afin de partager son expérience de lauréat. Il reviendra bientôt afin de les aider à remplir leur rôle de jury.
Les jeunes critiques en herbe devront à l’issue de leurs lectures et travaux sélectionner trois œuvres. Un lycéen sera ensuite désigné par ses camarades pour aller défendre cette sélection à Marseille. Une autre sélection se fera donc sur la PACA « élargie » avant de désigner une fois encore un lycéen qui défendra le choix du Sud pour le prix définitif. Les délibérations auront lieu, à cet effet, le 15 novembre à Rennes.

Un travail colossal qui est possible grâce à l’implication des élèves et des professeurs. « Ce travail rentre pleinement dans le programme, explique Nadja Mignon. Il s’inscrit évidemment dans celui de littérature sur des thématiques comme le roman et ses personnages. Par ailleurs, j’ai choisi un des livres pour être étudié comme œuvre complète. » Les lycéens de la première littéraire ont encore beaucoup de lectures et d’analyses pour le mois à venir et si leur professeur de Lettres ne devait avoir qu’un seul regret c’est de ne pouvoir être sélectionnée qu’une fois. Néanmoins, elle n’en savoure que plus la chance de pouvoir participer avec ses élèves à une telle expérience.

Pour information, les quinze romans en compétition sont :
• Meryem Alaoui, pour La Vérité sort de la Bouche du cheval (Gallimard)
• Inès Bayard, pour Le Malheur du bas (Albin Michel)
• Guy Boley, pour Quand Dieu boxait en amateur (Grasset)
• Pauline Delabroy-Allard, pour Ҫa raconte Sarah (Minuit)
• Adeline Dieudonné, pour La Vraie Vie (L'Iconoclaste)
• David Diop, pour Frère d'âme (Seuil)
• Clara Dupont-Monod, pour La révolte (Stock)
• Éric Fottorino, pour Dix-sept ans (Gallimard)
• Paul Greveillac, pour Maîtres et esclaves (Gallimard)
• Gilles Martin-Chauffier, pour L'Ère des suspects (Grasset)
• Nicolas Mathieu, pour Leur Enfants après eux (Actes Sud)
• Tobie Nathan, pour L'Évangile selon Youri (Stock)
• Daniel Picouly pour Quatre-vingt-dix secondes (Albin Michel)
• Thomas B. Reverdy, pour L'Hiver du mécontentement (Flammarion)
• François Vallejo, pour Hôtel Waldheim (Viviane Hamy)
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
La voie du vélo s'ouvre officiellement en Balagne

Le 22 Janvier 2020

La Fédération Française de Cyclisme, le nouveau club de vélo balanin "Muntagna Bikes Balagna" et le territoire balanin ont signé ce mardi 21 janvier, une convention d'affiliation. Cette signature permet ainsi à la micro-région de Balagne de rester dans le réseau des 195 sites VTT/FFC de France.

Radio Calvi Université et SIS de Corse unis pour préserver l'île des grands incendies

Le 22 Janvier 2020

L'università di Corsica Pasquale Paoli et les deux Services d'incendie et de Secours (SIS) de Corse sont désormais liés par une convention qui concerne notamment la recherche, la formation des étudiants et des personnels de l'université et des deux SIS dans la continuité des partenariats qui existent déjà. Objectif : faire avancer la recherche dans le but de se préserver des grands incendies et de leurs conséquences…

Radio Calvi Catherine Cognetti-Turchini : « Le cas de Florian Pietri montre que l’insertion des handicapés est un sujet majeur »

Le 22 Janvier 2020

Florian Pietri est autiste dyslexique et dyscalculique. Malgré deux CAP de restauration et de cuisine, et une formation en cours en CAP pâtisserie, il ne parvient pas à trouver du travail. Son handicap est un obstacle à une embauche. Son père a acheté une petite boulangerie à Bastia pour l’employer, mais a besoin d’aide pour mener son projet à bien. En pointe sur cette question sensible, Catherine Cognetti-Turchini, conseillère territoriale du groupe Andà per Dumane, a, une nouvelle fois, lors d’une session de l’Assemblée de Corse, demandé à l’Exécutif de revoir sa politique sur le handicap qui touche tant de familles insulaires. Elle revient, pour Corse Net Infos, sur l’enjeu de l’insertion des jeunes handicapés dont l’histoire de Florian est un cas d’école.

Radio Calvi Hypermarché E. Leclerc à Ajaccio : La cour administrative valide

Le 22 Janvier 2020

La Cour administrative de Marseille vient de valider les autorisations d’exploitation commerciale de l'hypermarché E. Leclerc de 14.000 m² d'Ajaccio, ouvert depuis juin 2018. Yamina Zerrouk, associée en droit public chez Sekri Valentin Zerrouk qui a défendu le dossier se félicite dans un communiqué du fait que l'arrêt de la cour permet de sauver près de 1 000 emplois dans la région ajaccienne. Mais l'affaire est-elle pour autant terminée ? Pas sûr. Les plaignants peuvent encore avoir recours au Conseil d’Etat.

Radio Calvi Grève à la Méridionale : La bataille navale continue

Le 22 Janvier 2020

Toujours pas d'accord entre les directions des deux compagnies maritimes incapables de trouver un terrain d'entente à 20 jours du dépôt des offres qui doivent déterminer les modalités de la liaison Corse-Marseille pour les 7 ans à venir.
Depuis le 9 janvier, les marins de la Méridionale maintiennent les navires à quai sur le port de Marseille. Le STC a voté ce mardi la reconduction de la grève. Pour soutenir les marins bloqués sur le port de la cité phocéenne deux rassemblements étaient organisés ce mardi 21 janvier sur les port de Bastia et Ajaccio.
Jean Brignole, secrétaire générale du STC, depuis Bastia s'adresse aux élus corses : " on est à la croisée des chemins. Sans une solution équitable sur la future traversée entre la Corse et le continent, La Méridionale risque de couler et de voir sombrer avec elle plus de 500 personnels marins et sédentaires."

Radio Calvi
Autres actualités :