Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

 Transport : Près de 800 passagers dans le double train du matin sur la ligne Casamozza - Bastia
1 photo disponible

Transport : Près de 800 passagers dans le double train du matin sur la ligne Casamozza - Bastia


Calvi

Par

Le 03 Octobre 2018



- Quel était le but de ce voyage en train ?
- Le but était de montrer l’une des nouveautés de la rentrée. Nous avons doublé la capacité de transport sur la ligne Casamozza-Bastia aux heures de pointe et passé de 200 à 400 places assises avec un confort qui nous permet de transporter les usagers dans de bonnes conditions de sécurité. L’UM2 (Unité multiple 2), c’est-à-dire le doublement des rames, était complet ce matin. Entre 7h30 et 8h30, nous transportons à peu près 800 personnes dont 600 collégiens et lycéens. Cela évite à environ 12 cars scolaires de rentrer en ville. Le reste se compose de gens qui vont au travail ou dans des administrations. Nous nous félicitons de ce succès. C’est très important. C’est le début de l’intermodalité.

- Comment et quels trains ont été doublés ?
- Nous avons accroché deux rames ensemble pour former une unité multiple, doublant ainsi la capacité du train qui arrive à 7h50 en gare de Bastia. Nous expérimentons cette unité multiple depuis une semaine sur cet horaire bien précis qui correspond à une heure de pointe pour les personnes et les scolaires qui commencent à travailler à 8 h le matin. La demande est forte, nous y avons répondu. Toutes les conditions de sécurité et de fiabilité sont réunies. Aujourd’hui, nous sommes sûrs du succès de cette expérience. Nous nous apprêtons à mettre en service l’UM2 sur le train de 17 h qui correspond à l’heure de pointe de l’après-midi et à la sortie des collèges et lycées.

- Y-a-t-il plus de rotations ?
- Oui ! Sur cette ligne, le mercredi, nous avons mis en place des rotations supplémentaires et nous réfléchissons à doubler les capacités avec l’UM2 sur l’heure de pointe de midi. A toutes les heures de pointe, nous voulons expérimenter cette unité multiple.

- C’est un premier pas vers l’intermodalité. Que comptez-vous faire de plus ?
- L’objectif est d’empêcher les voitures d’entrer en ville, de les arrêter dans les parkings multimodaux gratuits que nous avons construits à Casamozza et à Furiani, et d’inciter les gens à prendre le train pour aller à Bastia. Avec un double effet : d’un côté, réduire les nuisances urbaines, de l’autre, augmenter nos recettes et développer le train. Le parking de Furiani, qui est déjà en fonction, sera bientôt inauguré. Il est très attractif.

- Les gens commencent-ils à prendre le pli ?
- Oui ! La fréquentation du train est en augmentation constante. Pour donner un ordre d’idée : il y a 3 ans, le train transportait 200 scolaires. L’an dernier, il en transportait 400. Cette année, il en transporte 600. L’année prochaine, compte tenu de nos capacités, nous espérons encore augmenter ce chiffre. Ce qui est sûr, c’est que la demande existe. A nous d’être en mesure de proposer une offre correspondante et de communiquer dessus.

- Des rames doubles sont-elles prévues sur le périurbain ajaccien ?
- Oui ! C’est en projet. La priorité sur le secteur d’Ajaccio est d’installer la CCVU, la Commande centralisée voie unique, qui nous permettra, déjà, de doubler les rotations. Nous expérimenterons, aussi, les UM2 pour répondre à la forte demande sur le périurbain ajaccien, mais, en attendant la CCVU, nous sommes techniquement contraints. Je pense que fin 2019, tout sera installé, nous pourrons augmenter les rotations.

- Quelle sera l’étape suivante ?
- Très prochainement, la Collectivité de Corse, qui est à nos côtés, inaugurera les quais qui ont été rénovés pour accueillir ces unités multiples. Le quai de Purettone sera livré à la fin du mois. Il existe d’autres projets structurants sur le site de Bastia, mais c’est au président de l’Exécutif, Gilles Simeoni, et à la conseillère exécutive en charge des transports, Vanina Borromei, de s’exprimer sur ce sujet.

- La création d’un arrêt au niveau du Palais de justice comme le souhaite le maire de Bastia, est-ce envisageable ?
- Oui ! Nous sommes preneurs. J’espère que le projet d’une gare au Palais de Justice arrivera à son terme. Ainsi que le projet de croisement de Bassanese à Furiani qui nous permettra d’augmenter encore plus nos rotations et de les aligner tous les quarts d’heure. Il y a aussi d’autres projets comme le renouvellement du matériel roulant. Mais ce sont des projets portés par la Collectivité de Corse et l’Office des transports. Je sais que l’Exécutif est très attentif au développement du train.

Propos recueillis par Nicole MARI.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
Une soirée magique pour la Ligue Contre le Cancer

Le 24 Mai 2019

La Ligue Contre le Cancer de Balagne a organisé une soirée placée sous le signe de la magie, à l'hôtel Corsica de Calvi.

Radio Calvi Un appel à témoins pour disparition inquiétante à Calenzana

Le 24 Mai 2019

Dans le cadre d'une enquête ouverte par la COB de Calvi, pour disparition inquiétante d'une personne majeure à Calenzana, en accord avec le parquet et la famille, un appel à témoins a été lancé pour retrouver Françoise Acquaviva.

Radio Calvi « Oui à l’égalité des droits ! Non au passe-droit » : Les professionnels du littoral invoquent l’égalité dans l’occupation du domaine public maritime

Le 24 Mai 2019

Ce jeudi 23 mai, à l’aube de la saison touristique, une vingtaine des professionnels du littoral de Corse du Sud s’est rassemblée sur les pontons privés de l’hôtel Sofitel à Porticcio pour dénoncer l’“injustice” face à la réparation des autorisations, accordées à certains grands groupes, mais refusées à la plupart des établissements qu’ils représentent.

Radio Calvi Assemblée de Corse : la tension monte entre la majorité nationaliste et l'État

Le 24 Mai 2019

Lors de l'ouverture de la session de l'Assemblée de Corse, ce jeudi 23 mai, le président de l'exécutif, Gilles Simeoni, a attaqué avec des mots très durs l’attitude de l’État face à la situation de tensions que connaît l’île ces derniers temps . Si une partie de l'opposition accuse la majorité de faire diversion pour éviter de parler du bilan, la majorité veut calmer les tensions du côté de la majorité territoriale, comme du côté de l’État.

Radio Calvi A Ajaccio, ils vendaient de la drogue via Snapchat. Le commerce 2.0 des dealers corses

Le 24 Mai 2019

La vente de stupéfiants se décomplexe en Corse où la DDSP d’Ajaccio a annoncé ce jeudi 23 mai avoir interpellé 6 jeunes trafiquants de drogues dans la commune d’Alata. La particularité de ce trafic est que le groupe utilisait le réseau social Snapchat afin d’effectuer les correspondances et les livraisons dans toute la région ajaccienne.

Radio Calvi
Autres actualités :