Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

Territoriales : Les 3 cartes à voir pour comprendre le 1er tour
1 photo disponible

Territoriales : Les 3 cartes à voir pour comprendre le 1er tour


Calvi

Par

Le 07 Décembre 2017


Déferlante, raz-de-marée, tsunami, les métaphores marines n'ont pas manqué au soir du 1er tour de l'élection territoriale pour qualifier la spectaculaire progression des nationalistes. Avec 45,36 %, la coalition Pè a Corsica explose son record du 1er tour avec 54 000 voix, soit 20 000 voix de plus qu'en 2015. Aucune liste n'a jamais réussi à rassembler autant d'électeurs au cours d'une élection territoriale. Pour prendre la mesure de ce bouleversement, on peut regarder les résultats à l'échelon communal pour voir l'évolution et la répartition des votes
Les Nationalistes : une percée spectaculaire et homogène

Au-delà de l'ampleur de la victoire, c'est la rapidité avec laquelle ce bouleversement s'est produit qui surprend le plus. Entre le 1er tour de 2010 et celui de 2015, le Nationalistes font un très bon score mais ne progressent que de 1 500 voix, toutes listes confondues. Entre 2015 et 2017, la percée est en revanche spectaculaire. Si on additionne les scores de Pè a Corsica et de Core In Fronte, la liste de Paul-Felix Benedetti, ils gagnent plus de 30 000 voix en deux ans.

 

La liste « Un paese da fà » obtient des scores élevés sur pratiquement tout le territoire. Elle arrive en tête dans 260 communes sur 360. Elle rafle les 11 communes les plus peuplées qui regroupent plus de 40% du corps électoral corse. Si la percée est spectaculaire elle est aussi uniforme sur l'ensemble du territoire. Par rapport à 2015, les Nationalistes gagnent des électeurs dans 330 communes et ne recule que dans 30 communes. Leur audience demeure particulièrement forte au Nord-Ouest de l'île mais ils tirent leur principale force par le fait d'être entendus par toute la Corse.
La Gauche s'effondre

A l'inverse des Nationalistes, la Gauche connaît une saignée sans précédent. La liste LREM de Jean-Charles Orsucci et celle de la gauche radicale de Jacques Casamarta – que nous unirons ici pour les besoins de l'analyse - voient leur score de 2015 divisé par deux. Ils récoltent seulement 20 200 bulletins en 2017 contre 46 200 pour les 4 listes de 2015.
La défection de Paul Giaccobi, l'absence du courant la gauche républicaine et la fuite d'une partie de ses cadres vers des listes de droite ont contribué à démobiliser ou déporter l'électorat sur les autres listes.
Si Jean-Charles Orsucci réalise un bon score à Bonifacio, et dans le rural en Haute Corse, il reste très faible en Corse-du-Sud (8%) et dans les grandes villes. Jacques Casamarta est gratifié d'un bon 21 % sur la commune d'Alata, mais il ne dépasse la barre des 100 voix que dans 8 communes. Faute d'un réel ancrage culturel dans l'île, la Gauche anti-libérale ne recueille que 6 788 suffrages.
La Droite se maintient

La Droite quant à elle limite les dégâts sans pour autant être en mesure d'inquiéter les Nationalistes.
Jean-Martin Mondoloni et Valérie Bozzi obtiennent 33 000 voix soit sensiblement les mêmes scores qu'au 1er tour de 2010 et 2015. La géographie du vote est assez peu modifiée au cours des trois scrutins et reste marquée par une forte présence en Corse-du-Sud.
La disparité vaut surtout pour la liste de Valérie Bozzi qui arrive deuxième en Corse-du-Sud mais en 4ème position en Haute-Corse. Malgré une contre performance à Ajaccio, elle reste implantée dans la zone d'influence du grand Ajaccio. Jean-Martin Mondoloni a des zones de force dans la plaine orientale notamment grâce à la présence de certains maires colistiers. Il est aussi présent dans le Sud-Est avec une physionomie qui ressemble à la liste de Camille De Rocca Serra de 2015.
 



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
U successu di a Festa di a Lingua in Calvi : una raprisentazione supplementaria

Le 19 Octobre 2018

Mentre 3 ghjorni u Svegliu Calvese hà urganizatu " A Festa di a Lingua. Per via à u so successu, A Festa di a Lingua si stende fin'à sta sera, cù una prisentazione di "A Dumanda", à 7ore di sera à a Pulveria.

Radio Calvi Poste de Bastia : La poudre n'était pas toxique. Réouverture dès ce vendredi

Le 19 Octobre 2018

Ainsi que nous l'avons relaté une enveloppe contenant de la poudre blanche a été découverte ce jeudi matin à La Poste Centrale de Bastia . Immédiatement les agents ont enclenché la procédure de sécurité prévue dans ce cas de figure. Les analyses de l’enveloppe suspecte ont révélé en fin d'après-midi que cette poudre blanche n’était pas toxique.

Radio Calvi Europe - CRPM : Gilles Simeoni engage à Madère le combat pour la prise en compte de l’insularité

Le 19 Octobre 2018

Lors de l’Assemblée générale de la Conférence des régions périphériques et maritimes (CRPM) qui s’est tenue à Funchal sur l'île de Madère au Portugal, le président du Conseil exécutif de la Collectivité de Corse et président de la Commission des îles, Gilles Simeoni, a insisté sur la nécessité de maintenir et renforcer la dimension insulaire dans le cadre de la prochaine programmation budgétaire européenne 2020-2027. Et réaffirmé sa volonté d’agir en ce sens auprès de la CPRM, de l’Union européenne et des Etats membres. Il s’est également entretenu avec les représentants des gouvernements de Madère, des Açores, de Sicile, des Canaries et des îles ioniennes. Des échanges bilatéraux jugés particulièrement fructueux.

Radio Calvi Yannick Castelli : « L’alerte donnée par la population de Castagniccia a permis de sauver des vies »

Le 19 Octobre 2018

Touchée de manière récurrente par les inondations, la commune de Penta-di-Casinca, principalement sa façade littorale et les zones riveraines du Fium’Alto a, encore une fois, été frappée de plein fouet par une lame de fond descendant de l’amont de la rivière. Des maisons inondées, des personnes évacuées et relogées et des dégâts matériels. Le maire, Yannick Castelli, explique, à Corse Net Infos, que l’alerte donnée par la population de Casinca a permis d’activer le plan communal de sauvegarde avec une heure d’avance et peut-être de sauver des vies.

Radio Calvi Inondations à Folelli : Le Préfet confirme les procédures de démolition des maisons

Le 19 Octobre 2018

L’épisode orageux de mardi, qui s’est abattu sur la Haute-Corse, a fait sortir le Fium’Alto de son lit et provoqué, comme c’est désormais devenu habituel, des inondations dans les lotissements des Marines de San Pellegrino et des Marines du Fium’Alto situées sur le littoral de la commune de Penta-di-Casinca. L’eau et la boue sont montées très vite dans les maisons, des personnes ont été évacuées et les routes d’accès, coupées. Deux jours après, les pompiers et le personnel municipal sont toujours à pied d’œuvre pour aider les sinistrés. Le Préfet de Haute-Corse, Gérard Gavory, est venu sur place, jeudi matin, pour rencontrer le maire, Yannick Castelli, et mesurer l’étendue des dégâts. Il confirme, à Corse Net Infos, l’application des mesures d’urgence du Fonds Barnier, notamment, des démolitions en zone dangereuse, et des mesures de prévention à long terme.

Radio Calvi
Autres actualités :