Ecouter en direct

l'actualité en Balagne avec Corse net infos

"Studio Ballet" de Furiani : Rencontre avec Tiphaine Appelhans et Simon Ripert danseurs au ballet Preljocaj
1 photo disponible

"Studio Ballet" de Furiani : Rencontre avec Tiphaine Appelhans et Simon Ripert danseurs au ballet Preljocaj


Calvi

Par

Le 07 Septembre 2018


Sous le regard attentif de Sarah Schiratti directrice de l'école de danse "Studio Ballet" à Furiani, Tiphaine Appelhans donne la correction aux jeunes élèves.

Pour la deuxième année consécutive, Tiphaine Appelhans et Simon Ripert ont fait le trajet de Provence pour partager leur expérience de danseur lors d'un stage de deux jours à Bastia. C'est avec de grands sourires que les élèves ont pris en compte les conseils et remarques des deux danseurs expérimentés.

"Nous voulons transmettre notre expérience de la scène"
Au programme du stage, des ateliers scéniques ou "workshops", devenus ces derniers temps très à la mode. Simon Ripert nous explique en quoi cela consiste "Lors des stages on fait ce que l'on ne fait pas durant l'année. On peut travailler plus sur la performance que sur la technique. Les workshop, c'est l'occasion de transmettre notre expérience de la scène aux jeunes. C'est une occasion de libérer les jeunes danseuses des contraintes d'u cours classique."
Lorsqu'on leur parle de stage, les deux danseurs sont unanimes "Il est très important que les élèves s'ouvrent sur le monde, qu'ils voient comment cela se passe ailleurs... Les stages c'est fait pour ça ! Ils apprennent de nouvelles manières de danser avec des professeurs qui ont eu des expériences différentes grâce aux professeurs qu'ils ont eux-même côtoyés."

"Aujourd'hui nous voulons enseigner une danse classique modernisée"
Lors de ce stage, il y avait également des cours de danse plus traditionnels dans le but de maîtriser les bases mais sans retomber dans un classique "rigide". Tiphaine Appelhans nous confie sa vision de la danse classique actuelle " Aujourd'hui, nous avons régulièrement des petites filles qui ne veulent plus s'inscrire à la danse classique car elles disent que c'est trop difficile, contraignant, stricte... Notre défis maintenant en tant que professeurs et danseurs, c'est de moderniser la danse classique en leur apprenant la discipline de manière plus ludique. Pour cela, on leur passe de courts extraits vidéos de ballet de chorégraphe classique contemporain comme ceux de Nacho Duato, on les situe dans le temps, et on réfléchi à pourquoi ils ont été amené à danser comme ça. Comme ça, on appréhende le classique d'une nouvelle manière et on le dépoussière sans oublier ses fondements."

Au-delà de la modernisation du classique, la danse en général n'est plus ce qu'elle était au siècle dernier. Aujourd'hui les structures ont ouvert au grand public les ballets, des billets sont souvent disponibles au prix de 15 euros pour que le plus grand nombre puisse accéder à la culture.

Le couple se plait à revenir chaque année en Corse pour retrouver les élèves, ils confient d'ailleurs " Ici vous avez de très bonnes élèves... Il y a un très bon potentiel !"



Plus d'informations, cliquer ici

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !


RETOUR

Autre actualités pour Calvi :
U successu di a Festa di a Lingua in Calvi : una raprisentazione supplementaria

Le 19 Octobre 2018

Mentre 3 ghjorni u Svegliu Calvese hà urganizatu " A Festa di a Lingua. Per via à u so successu, A Festa di a Lingua si stende fin'à sta sera, cù una prisentazione di "A Dumanda", à 7ore di sera à a Pulveria.

Radio Calvi Poste de Bastia : La poudre n'était pas toxique. Réouverture dès ce vendredi

Le 19 Octobre 2018

Ainsi que nous l'avons relaté une enveloppe contenant de la poudre blanche a été découverte ce jeudi matin à La Poste Centrale de Bastia . Immédiatement les agents ont enclenché la procédure de sécurité prévue dans ce cas de figure. Les analyses de l’enveloppe suspecte ont révélé en fin d'après-midi que cette poudre blanche n’était pas toxique.

Radio Calvi Europe - CRPM : Gilles Simeoni engage à Madère le combat pour la prise en compte de l’insularité

Le 19 Octobre 2018

Lors de l’Assemblée générale de la Conférence des régions périphériques et maritimes (CRPM) qui s’est tenue à Funchal sur l'île de Madère au Portugal, le président du Conseil exécutif de la Collectivité de Corse et président de la Commission des îles, Gilles Simeoni, a insisté sur la nécessité de maintenir et renforcer la dimension insulaire dans le cadre de la prochaine programmation budgétaire européenne 2020-2027. Et réaffirmé sa volonté d’agir en ce sens auprès de la CPRM, de l’Union européenne et des Etats membres. Il s’est également entretenu avec les représentants des gouvernements de Madère, des Açores, de Sicile, des Canaries et des îles ioniennes. Des échanges bilatéraux jugés particulièrement fructueux.

Radio Calvi Yannick Castelli : « L’alerte donnée par la population de Castagniccia a permis de sauver des vies »

Le 19 Octobre 2018

Touchée de manière récurrente par les inondations, la commune de Penta-di-Casinca, principalement sa façade littorale et les zones riveraines du Fium’Alto a, encore une fois, été frappée de plein fouet par une lame de fond descendant de l’amont de la rivière. Des maisons inondées, des personnes évacuées et relogées et des dégâts matériels. Le maire, Yannick Castelli, explique, à Corse Net Infos, que l’alerte donnée par la population de Casinca a permis d’activer le plan communal de sauvegarde avec une heure d’avance et peut-être de sauver des vies.

Radio Calvi Inondations à Folelli : Le Préfet confirme les procédures de démolition des maisons

Le 19 Octobre 2018

L’épisode orageux de mardi, qui s’est abattu sur la Haute-Corse, a fait sortir le Fium’Alto de son lit et provoqué, comme c’est désormais devenu habituel, des inondations dans les lotissements des Marines de San Pellegrino et des Marines du Fium’Alto situées sur le littoral de la commune de Penta-di-Casinca. L’eau et la boue sont montées très vite dans les maisons, des personnes ont été évacuées et les routes d’accès, coupées. Deux jours après, les pompiers et le personnel municipal sont toujours à pied d’œuvre pour aider les sinistrés. Le Préfet de Haute-Corse, Gérard Gavory, est venu sur place, jeudi matin, pour rencontrer le maire, Yannick Castelli, et mesurer l’étendue des dégâts. Il confirme, à Corse Net Infos, l’application des mesures d’urgence du Fonds Barnier, notamment, des démolitions en zone dangereuse, et des mesures de prévention à long terme.

Radio Calvi
Autres actualités :